La peinture Warli

Les Warlis expriment leurs croyances par des peintures rituelles, autrefois réalisées uniquement par des femmes, deux fois par an, à la récolte du riz ou lors des mariages.

 

Au départ, elles étaient peintes sur le mur des maisons bâties en terre rouge et en bambou.

 

L’habitation était auparavant lavée rituellement avec de la bouse de vache.

Les motifs graphiques sont très simples : le cercle, le triangle et le carré. Le cercle et le triangle sont issus de l’observation de la nature.

 

Le carré (souvent au centre de la peinture) est l’espace réservé au sacré. Les corps humains sont représentés par des triangles inversés. Ils expriment le mouvement.

 

Le triangle pointé vers le haut représente le bassin, celui pointé vers le bas, le torse. Le cercle représente la tête.

 

Ces peintures, simples et naïves, ont leur place dans le domaine des arts premiers.

 

Très belles expressions artistiques, ces dessins sont un enchantement. Ils sont exécutés sur un fond ocre, rouge ou noir.

La couleur blanche est obtenue à partir de pâte de riz, d’eau et de gomme et placée à l’aide d’un bâtonnet de bambou mâchonné à son extrémité pour lui donner la souplesse d’un pinceau.

 

Ces tableaux permettent d’apprécier la finesse et la beauté de cet art méconnu en Occident.

 

Iconographie

 

L'iconographie des tableaux, l'expression picturale, reflète la relation étroite de ces tribus avec, la Nature - manifestation de l'Energie cosmique - , les plantes, les animaux.

Animistes, ils pratiquent la cueillette, la chasse et l'agriculture : cultures vivrière, riz et lentilles.

La vie collective, le rythme des saisons, la proximité des animaux, l'hommage aux Anciens et à leur Dieux sont évoqués dans leurs peintures.

Deux grands thèmes sont souvent présent dans leurs peintures :

 

- LA DANSE TARPA : nom de l'instrument au centre qui rymthe la danse formant une spirale ou les couples mariés, se tiennent les mains dans le dos. Les femmes se distinguent par leur chignon. C'est une danse de joie, mystique, un hymne à la vie, aux forces de la nature. Elle célèbre l'harmonie de l'homme avec les forces cosmiques.

 

- L'ARBRE BANYAN : il se trouve souvent au centre du tableau. L'Arbre Banyan est appelé "L'ARBRE DE VIE". Cet arbre ne meurt pas. Il est considéré comme sacrée.

 

Fond des tableaux

 

Les Warlis n'utilisent qu'une seule couleur : le blanc…mélange de pate de riz et de gomme….mais aujourd'hui l'acrylique est parfois utilisée.

 

Les peintures sont réalisées sur tissu (coton ,toile de jute) avec fond de terre de sienne, parfois ocre, noir, gris avec de la cendre ou de la bousse de vache.

Diaporama peinture Warli

Action AS-Warli en cours :

Exclusif !

Projet réalisé :

Construction d'un puit

Grace à nos première expositions et au soutien de généreux donateurs, la réalisation du puit est achevée !

 

>> Voir le détail du projet de réalisation du puit